Christologie

Les grandes dates christiques à travers l'Art

L’exécution de Jean-Baptiste

jean-baptiste-sermonant-herode-Mattia-Preti

Mattia Preti, Jean-Baptiste sermonant Hérode

En ce temps-là, la renommée de Jésus parvint aux oreilles d’Hérode le tétrarque, qui dit à ses serviteurs : « Celui-là est Jean le Baptiste ! Le voilà ressuscité des morts : d’où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne ! »
C’est qu’en effet Hérode avait fait arrêter, enchaîner et emprisonner Jean, à cause d’Hérodiade, la femme de Philippe son frère.
Car Jean lui disait : « Il ne t’est pas permis de l’avoir. »
Il avait même voulu le tuer, mais avait craint la foule, parce qu’on le tenait pour un prophète.
Or, comme Hérode célébrait son anniversaire de naissance, la fille d’Hérodiade dansa en public et plut à Hérode au point qu’il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait.
Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »
Le roi fut contristé, mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda de la lui donner et envoya décapiter Jean dans la prison.
Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère.
Les disciples de Jean vinrent prendre le cadavre et l’enterrèrent ; puis ils allèrent informer Jésus.
L’ayant appris, Jésus se retira en barque dans un lieu désert, à l’écart ; ce qu’apprenant, les foules partirent à sa suite, venant à pied des villes.
Mt 14:1-13

***********

jean-baptiste-en-prison2

Jean-Baptiste en prison

decolation-jean-baptiste-Caravaggio

Caravage, décollation de Jean-Baptiste

salome-tête-jean-baptiste-Onorio-Marinari

Onorio Marinari, Salomé avec la tête de Jean-Baptiste-

Le roi Hérode entendit parler de lui, car son nom était devenu célèbre, et l’on disait : « Jean le Baptiste est ressuscité d’entre les morts ; d’où les pouvoirs miraculeux qui se déploient en sa personne. »
D’autres disaient : « C’est Élie.  » Et d’autres disaient : « C’est un prophète comme les autres prophètes  »
Hérode donc, en ayant entendu parler, disait : « C’est Jean que j’ai fait décapiter, qui est ressuscité ! »
En effet, c’était lui Hérode qui avait envoyé arrêter Jean et l’enchaîner en prison, à cause d’Hérodiade, la femme de Philippe son frère qu’il avait épousée.
Car Jean disait à Hérode : « Il ne t’est pas permis d’avoir la femme de ton frère. »
Quant à Hérodiade, elle était acharnée contre lui et voulait le tuer, mais elle ne le pouvait pas,  parce qu’Hérode craignait Jean, sachant que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était fort perplexe, et c’était avec plaisir qu’il l’écoutait.
Or vint un jour propice, quand Hérode, à l’anniversaire de sa naissance, fit un banquet pour les grands de sa cour, les officiers et les principaux personnages de la Galilée : la fille de ladite Hérodiade entra et dansa, et elle plut à Hérode et aux convives. Alors le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu voudras, je te le donnerai. »
Et il lui fit un serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, jusqu’à la moitié de mon royaume ! »
Elle sortit et dit à sa mère : « Que vais-je demander ? » – « La tête de Jean le Baptiste », dit celle-ci.
Rentrant aussitôt en hâte auprès du roi, elle lui fit cette demande : « Je veux que tout de suite tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. »
Le roi fut très contristé, mais à cause de ses serments et des convives, il ne voulut pas lui manquer de parole.
Et aussitôt le roi envoya un garde en lui ordonnant d’apporter la tête de Jean.
Le garde s’en alla et le décapita dans la prison ; puis il apporta sa tête sur un plat et la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.
Les disciples de Jean, l’ayant appris, vinrent prendre son cadavre et le mirent dans un tombeau.
Mc 6:14-29

***********

Hérode, le tétrarque, apprit tout ce qui se passait, et il était fort perplexe, car certains disaient : « C’est Jean qui est ressuscité d’entre les morts » ; certains : « C’est Élie qui est reparu  » ; d’autres : « C’est un des anciens prophètes qui est ressuscité ».
Mais Hérode dit : « Jean ! moi je l’ai fait décapiter. Quel est-il donc, celui dont j’entends dire de telles choses ? « Et il cherchait à le voir.
Lc 9:7-9

 

page précédentepage suivante


Proudly powered by Wordpress