Christologie

Les grandes dates christiques à travers l'Art

Discussions à Capharnaüm avec les Pharisiens, à propos de la tradition

Alors des Pharisiens et des scribes de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent:
« Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens? En effet, ils ne se lavent pas les mains au moment de prendre leur repas. »-
« Et vous, répliqua-t-il, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition?
En effet, Dieu a dit: Honore ton père et ta mère, et Que celui qui maudit son père ou sa mère soit puni de mort.
Mais vous, vous dites: Quiconque dira à son père ou à sa mère: « Les biens dont j’aurais pu t’assister, je les consacre », celui-là sera quitte de ses devoirs envers son père ou sa mère. Et vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition.
Hypocrites! Isaïe a bien prophétisé de vous, quand il a dit:
Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur cœur est loin de moi.
Vain est le culte qu’ils me rendent: les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains. »
Et ayant appelé la foule près de lui, il leur dit : « Écoutez et comprenez!
Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l’homme. »
Alors s’approchant, les disciples lui disent: « Sais-tu que les Pharisiens se sont choqués de t’entendre parler ainsi? »
Il répondit: « Tout plant que n’a point planté mon Père céleste sera arraché.
Laissez-les: ce sont des aveugles qui guident des aveugles! Or si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. »
Pierre, prenant la parole, lui dit: « Explique-nous la parabole. »
Il dit: « Vous aussi, maintenant encore, vous êtes sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui pénètre dans la bouche passe dans le ventre, puis s’évacue aux lieux d’aisance,
tandis que ce qui sort de la bouche procède du cœur, et c’est cela qui souille l’homme?
Du cœur en effet procèdent mauvais desseins, meurtres, adultères, débauches, vols, faux témoignages, diffamations.
Voilà les choses qui souillent l’homme ; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille pas l’homme. »
Mt 15:1- 20

 

jesus-et-les-pharisiens-tradition

 

Les Pharisiens et quelques scribes venus de Jérusalem se rassemblèrent auprès de lui, et voyant quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées – les Pharisiens, en effet, et tous les Juifs ne mangent pas sans s’être lavé les bras jusqu’au coude, conformément à la tradition des anciens, et ils ne mangent pas au retour de la place publique avant de s’être aspergés d’eau, et il y a beaucoup d’autres pratiques qu’ils observent par tradition: lavages de coupes, de cruches et de plats d’airain -, donc les Pharisiens et les scribes l’interrogent: « Pourquoi tes disciples ne se comportent-ils pas suivant la tradition des anciens, mais prennent-ils leur repas avec des mains impures? »
Il leur dit: « Isaïe a bien prophétisé de vous, hypocrites, ainsi qu’il est écrit: Ce peuple m’honore des lèvres ; mais leur cœur est loin de moi.
Vain est le culte qu’ils me rendent, les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains.
Vous mettez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »
Et il leur disait: « Vous annulez bel et bien le commandement de Dieu pour observer votre tradition.
En effet, Moïse a dit: Honore ton père et ta mère, et: Que celui qui maudit son père ou sa mère soit puni de mort.
Mais vous, vous dites: Si un homme dit à son père ou à sa mère: Je déclare korbân c’est-à-dire offrande sacrée les biens dont j’aurais pu t’assister, vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère et vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous vous êtes transmise. Et vous faites bien d’autres choses du même genre. »
Et ayant appelé de nouveau la foule près de lui, il leur disait: « Écoutez-moi tous et comprenez!

Il n’est rien d’extérieur à l’homme qui, pénétrant en lui, puisse le souiller, mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme.
Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende! »

Quand il fut entré dans la maison, à l’écart de la foule, ses disciples l’interrogeaient sur la parabole.
Et il leur dit: « Vous aussi, vous êtes à ce point sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui pénètre du dehors  parce que cela ne pénètre pas dans le cœur, mais dans le ventre, puis s’en va aux lieux d’aisance »ainsi il déclarait purs tous les aliments .
Il disait: « Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme. adultères, cupidités, méchancetés, ruse, impudicité, envie, diffamation, orgueil, déraison.
Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme. »
Mc 7:1-23

 page précédentepage suivante


Proudly powered by Wordpress