Christologie

Les grandes dates christiques à travers l'Art

Le démoniaque épileptique, 2ème annonce de la Passion puis le Christ enseigne

©Photo. R.M.N. / R.-G. OjédaComme ils rejoignaient la foule, un homme s’approcha de lui et, s’agenouillant, lui dit:
« Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est lunatique et va très mal: souvent il tombe dans le feu, et souvent dans l’eau.
Je l’ai présenté à tes disciples, et ils n’ont pas pu le guérir. »-
« Engeance incrédule et pervertie, répondit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous? Jusques à quand ai-je à vous supporter? Apportez-le-moi ici. »
Et Jésus le menaça, et le démon sortit de l’enfant qui, de ce moment, fut guéri.
Alors les disciples, s’approchant de Jésus, dans le privé, lui demandèrent: « Pourquoi nous autres, n’avons-nous pu l’expulser? »
-« Parce que vous avez peu de foi, leur dit-il. Car, je vous le dis en vérité, si vous avez de la foi comme un grain de sénevé, vous direz à cette montagne: Déplace-toi d’ici à là, et elle se déplacera, et rien ne vous sera impossible. »

Comme ils se trouvaient réunis en Galilée, Jésus leur dit: « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes, et ils le tueront, et, le troisième jour, il ressuscitera. »Et ils en furent tout consternés.

Comme ils étaient venus à Capharnaüm, les collecteurs du didrachme s’approchèrent de Pierre et lui dirent: « Est-ce que votre maître ne paie pas le didrachme? »-
« Mais si », dit-il. Quand il fut arrivé à la maison, Jésus devança ses paroles en lui disant: « Qu’en penses-tu, Simon? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils taxes ou impôts? De leurs fils ou des étrangers? »
Et comme il répondait: « Des étrangers », Jésus lui dit: « Par conséquent, les fils sont exempts.
Cependant, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l’hameçon, saisis le premier poisson qui montera, et ouvre-lui la bouche: tu y trouveras un statère ; prends-le et donne-le-leur, pour moi et pour toi. »
Mt 17:14-27

A ce moment les disciples s’approchèrent de Jésus et dirent: « Qui donc est le plus grand dans le Royaume des Cieux? »
Il appela à lui un petit enfant, le plaça au milieu d’eux et dit: « En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l’état des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux.
Qui donc se fera petit comme ce petit enfant-là, celui-là est le plus grand dans le Royaume des Cieux.
« Quiconque accueille un petit enfant tel que lui à cause de mon nom, c’est moi qu’il accueille.
Mais si quelqu’un doit scandaliser l’un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une de ces meules que tournent les ânes et d’être englouti en pleine mer.
Malheur au monde à cause des scandales! Il est fatal, certes, qu’il arrive des scandales, mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive!
« Si ta main ou ton pied sont pour toi une occasion de péché, coupe-les et jette-les loin de toi: mieux vaut pour toi entrer dans la Vie manchot ou estropié que d’être jeté avec tes deux mains ou tes deux pieds dans le feu éternel.
Et si ton œil est pour toi une occasion de péché, arrache-le et jette-le loin de toi: mieux vaut pour toi entrer borgne dans la Vie que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu.
« Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits: car, je vous le dis, leurs anges aux cieux voient constamment la face de mon Père qui est aux cieux [
Mt 18:1-10

Et il advint, quand Jésus eut achevé ces discours, qu’il quitta la Galilée et vint dans le territoire de la Judée au-delà du Jourdain.
Mt 19:1

 

 ***********

 

Raphaël

Raphaël

En rejoignant les disciples, ils virent une foule nombreuse qui les entourait et des scribes qui discutaient avec eux.
Et aussitôt qu’elle l’aperçut, toute la foule fut très surprise et ils accoururent pour le saluer.
Et il leur demanda: »De quoi disputez-vous avec eux? »
Quelqu’un de la foule lui dit: »Maître, je t’ai apporté mon fils qui a un esprit muet.
Quand il le saisit, il le jette à terre, et il écume, grince des dents et devient raide. Et j’ai dit à tes disciples de l’expulser et ils n’en ont pas été capables. »-
« Engeance incrédule, leur répond-il, jusques à quand serai-je auprès de vous? Jusques à quand vous supporterai-je? Apportez-le-moi. »
Et ils le lui apportèrent. Sitôt qu’il vit Jésus, l’esprit secoua violemment l’enfant qui tomba à terre et il s’y roulait en écumant.
Et Jésus demanda au père: »Combien de temps y a-t-il que cela lui arrive? »-« Depuis son enfance, dit-il ; et souvent il l’a jeté soit dans le feu soit dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre aide, par pitié pour nous. »-
« Si tu peux! … reprit Jésus ; tout est possible à celui qui croit. »
Aussitôt le père de l’enfant de s’écrier: »Je crois! Viens en aide à mon peu de foi! »
Jésus, voyant qu’une foule affluait, menaça l’esprit impur en lui disant: »Esprit muet et sourd, je te l’ordonne, sors de lui et n’y rentre plus. »
Après avoir crié et l’avoir violemment secoué, il sortit, et l’enfant devint comme mort, si bien que la plupart disaient: »Il a trépassé! »
Mais Jésus, le prenant par la main, le releva et il se tint debout.
Quand il fut rentré à la maison, ses disciples lui demandaient dans le privé: »Pourquoi nous autres, n’avons-nous pu l’expulser? »
Il leur dit: »Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière. »
Étant partis de là, ils faisaient route à travers la Galilée et il ne voulait pas qu’on le sût.

Car il instruisait ses disciples et il leur disait: »Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes et ils le tueront, et quand il aura été tué, après trois jours il ressuscitera. »
Mais ils ne comprenaient pas cette parole et ils craignaient de l’interroger.

Ils vinrent à Capharnaüm ; et une fois à la maison, il leur demandait: »De quoi discutiez-vous en chemin? »
Eux se taisaient, car en chemin ils avaient discuté entre eux qui était le plus grand.
Alors, s’étant assis, il appela les Douze et leur dit: »Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Puis, prenant un petit enfant, il le plaça au milieu d’eux et, l’ayant embrassé, il leur dit:
« Quiconque accueille un enfant comme celui-ci à cause de mon nom, c’est moi qu’il accueille ; et quiconque m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Jean lui dit: »Maître, nous avons vu quelqu’un expulser des démons en ton nom, quelqu’un qui ne nous suit pas, et nous voulions l’empêcher, parce qu’il ne nous suivait pas. »
Mais Jésus dit: »Ne l’en empêchez pas, car il n’est personne qui puisse faire un miracle en invoquant mon nom et sitôt après parler mal de moi.
Qui n’est pas contre nous est pour nous.

« Quiconque vous donnera à boire un verre d’eau pour ce motif que vous êtes au Christ, en vérité, je vous le dis, il ne perdra pas sa récompense.

« Mais si quelqu’un doit scandaliser l’un de ces petits qui croient, il serait mieux pour lui de se voir passer autour du cou une de ces meules que tournent les ânes et d’être jeté à la mer.
Et si ta main est pour toi une occasion de péché, coupe-la: mieux vaut pour toi entrer manchot dans la Vie que de t’en aller avec tes deux mains dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint pas

Et si ton pied est pour toi une occasion de péché, coupe-le: mieux vaut pour toi entrer estropié dans la Vie que d’être jeté avec tes deux pieds dans la géhenne

Et si ton œil est pour toi une occasion de péché, arrache-le: mieux vaut pour toi entrer borgne dans le Royaume de Dieu que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne où leur ver ne meurt point et où le feu ne s’éteint point.
Car tous seront salés par le feu.
C’est une bonne chose que le sel ; mais si le sel devient insipide, avec quoi l’assaisonnerez-vous? Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres. »
Mc 9:14-50

 

 ***********

demonique-epilieptique2Or il advint, le jour suivant, à leur descente de la montagne, qu’une foule nombreuse vint au-devant de lui.
Et voici qu’un homme de la foule s’écria: « Maître, je te prie de jeter les yeux sur mon fils, car c’est mon unique enfant.
Et voilà qu’un esprit s’en empare, et soudain il crie, le secoue avec violence et le fait écumer ; et ce n’est qu’à grand-peine qu’il s’en éloigne, le laissant tout brisé.
J’ai prié tes disciples de l’expulser, mais ils ne l’ont pu. »-
« Engeance incrédule et pervertie, répondit Jésus, jusques à quand serai-je auprès de vous et vous supporterai-je? Amène ici ton fils. »
Celui-ci ne faisait qu’approcher, quand le démon le jeta à terre et le secoua violemment. Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant et le remit à son père.
Et tous étaient frappés de la grandeur de Dieu.

Comme tous étaient étonnés de tout ce qu’il faisait, il dit à ses disciples:
« Vous, mettez-vous bien dans les oreilles les paroles que voici: le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes. »
Mais ils ne comprenaient pas cette parole ; elle leur demeurait voilée pour qu’ils n’en saisissent pas le sens, et ils craignaient de l’interroger sur cette parole.

Une pensée leur vint à l’esprit: qui pouvait bien être le plus grand d’entre eux?
Mais Jésus, sachant ce qui se discutait dans leur cœur, prit un petit enfant, le plaça près de lui, et leur dit: « Quiconque accueille ce petit enfant à cause de mon nom, c’est moi qu’il accueille, et quiconque m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé ; car celui qui est le plus petit parmi vous tous, c’est celui-là qui est grand. »

Jean prit la parole et dit: « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser des démons en ton nom, et nous voulions l’empêcher, parce qu’il ne te suit pas avec nous. »
Mais Jésus lui dit: « Ne l’en empêchez pas ; car qui n’est pas contre vous est pour vous. »
Lc 9:37-50

Puis il dit à ses disciples: « Il est impossible que les scandales n’arrivent pas, mais malheur à celui par qui ils arrivent!
Mieux vaudrait pour lui se voir passer autour du cou une pierre à moudre et être jeté à la mer que de scandaliser un seul de ces petits.
Prenez garde à vous! »Si ton frère vient à pécher, réprimande-le et, s’il se repent, remets-lui.
Lc 17:1-3    

« C’est donc une bonne chose que le sel. Mais si même le sel vient à s’affadir, avec quoi l’assaisonnera-t-on?
Il n’est bon ni pour la terre ni pour le fumier: on le jette dehors. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende! »
Lc 14:34-35

 

page précédentepage suivante


Proudly powered by Wordpress