Christologie

Les grandes dates christiques à travers l'Art

Marie

Fêtée le 15 août

 

marie_priere

Marie, en grec Mariam, de l’hébreu Myriam, fille juive de Palestine, est la mère de Jésus de Nazareth. De nombreuses interprétations sur l’étymologie de ce nom ont été données, mais à ce jour aucune ne s’est imposée. La racine égyptienne m.r.y (= aimer) semble pourtant crédible. Une autre très courante également est : « noble, élevée »

Les Évangiles de Matthieu et Luc rapportent l’Annonciation, c’est-à-dire l’annonce par l’ange Gabriel à Marie puis à Joseph à qui elle était fiancée.

 

 

Madone de Bellino

Madone de Bellino

Les textes évoquent ensuite la Présentation au Temple pour accomplir le rite de rachat du premier-né.

Syméon prophétise qu’elle connaîtra la douleur (Lc 2, 21-35).

Plus tard se produira l’épisode de la disparition de Jésus à l’âge de douze ans (Lc 2, 41-51), lors de la montée annuelle au Temple de Jérusalem : alors que ses parents repartaient pour Nazareth, l’enfant était resté dans le Temple pour discuter avec les docteurs de la loi.

Marie apparaîtra à nouveau quand Jésus assistera aux Noces de Cana (Jn 2, 1-11), puis une fois où elle était à sa recherche alors qu’il enseignait (Mc 3, 31-35).

Enfin est présente au moment de la crucifixion. Son fils la confiera avant de mourir à son disciple préféré Jean. « Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. » Jn 19, 25-26

Elle se trouvera parmi les disciples lors de la Pentecôte (Ac 1, 14).

Les traditions postérieures au Nouveau Testament concernent la suite de sa vie ainsi que sa mort à Éphèse.


Proudly powered by Wordpress