Christologie

Les grandes dates christiques à travers l'Art

Pierre

Fêté le 29 juin
(mort à Rome vers 64)

Le chef des Apôtres

Cet impétueux et charismatique disciple devint le premier pape de l’Église catholique.

saint_pierre_ribera

Saint Pierre (Ribera)

Pierre, né Simon de Bethsaïde, fils de Jonas, dit Simon-Pierre était le fils d’un certain Jean et travaillait avec son frère André comme pêcheur sur le lac de Gennésareth. D’après le récit qui rapporte que Jésus soigna sa belle-mère, nous savons qu’il était ou avait été marié.

D’après l’Évangile de Jean, c’est son frère André qui le présenta au Christ. Plus tard celui-ci l’appela Képhas, mot qui signifie « pierre », et il précisa que sur cette pierre il construirait son Église.

Une autre fois, il lui donnera les « clefs du royaume de Dieu ». C’est en s’appuyant sur ces textes que l’Église catholique affirme la suprématie papale, la lignée de chefs d’Église issue de Pierre, premier évêque de Rome.

Dans les recensions des apôtres, Pierre tient toujours la première place. C’est le plus fréquemment mentionné dans les Évangiles.
Il fut l’un des trois apôtres présents à la Transfiguration de Jésus, à la résurrection de la fille de Jaïre et à la prière sur le mont des Oliviers. Il fut témoin de la plupart des miracles de Jésus.
Cependant il l’abandonna dans le Jardin des Oliviers et le renia dans la cour de la maison de Caïphe, le vendredi de la Passion. Le Christ avait prédit ce reniement, ainsi que le repentir de Pierre.

À l’annonce par Marie de Magdala que le tombeau de Jésus avait été trouvé vide, il fut le premier à y entrer, Jean lui ayant laissé la préséance. Par la suite, il bénéficia avant les douze d’une apparition du Christ ressuscité.

Après la Résurrection et l’Ascension, Pierre a été reconnu comme le chef de la communauté chrétienne à Jérusalem. C’est lui qui, le premier, prêcha aux Gentils, et en convertit un grand nombre à la Pentecôte, lui qui accomplit le premier miracle des apôtres et guérit un boiteux à la porte Magnifique de Jérusalem.

La fin de sa vie

Emprisonné par Hérode Agrippa vers 43, Pierre fut miraculeusement délivré par un ange. Le Nouveau Testament donne peu d’informations sur ses déplacements. Sans doute a-t-il prêché en Samarie, à Antioche et ailleurs.
Il fut réprimandé par Paul à Antioche parce qu’il refusait de manger avec des Gentils.

D’après une très ancienne tradition, il devint le premier évêque de Rome et y fut martyrisé sous Néron. Il aurait été crucifié la tête en bas.

Crucifixionde Pierre (Caravage)

Crucifixionde Pierre (Caravage)

Il est à coup sûr l’auteur de la première Épître de Pierre. Son influence est réelle dans l’Évangile de Marc. L’Évangile de Pierre et les Actes de Saint Pierre sont du IIe siècle ou ultérieurs. Patron des pêcheurs et de nombreux autres métiers, il est invoqué pour une longue vie.

Oeuvres artistiques : parmi des milliers de représentations de la vie de saint Pierre signalons les fresques de MichelAnge de la chapelle Pauline du Vatican, le Martyre de saint Pierre de Sébastien Bourdon au Louvre, le Guide (Vatican), Carrache (Montpellier), Van Dyck (Bruxelles), Rubens (Cologne), Niccolo del Abate (Dresde), un bas-relief de Luca della Robbia à Florence, etc.


Proudly powered by Wordpress